basiccolor

basICColor Print mis à jour en version 5


Catégories

basICColor propose une nouvelle version de son logiciel de profiling imprimante.

basICColor Print est un logiciel qui permet de faire des profils ICC de sortie, généralement des profils d’imprimantes jet d’encre, de presses offset, hélio ou de plus en plus souvent de presses numériques.
La précédente version de basICColor Print était déjà le meilleur logiciel pour la création de profils RVB ou CMJN et la dernière version améliore encore son moteur de rendu.
Très simple d’utilisation – il suffit de glisser/déposer le fichier de mesure (les données de caractérisation) sur l’icône représentant le type de périphérique pour que le profil soit calculé quelques instants plus tard – basICColor Print est compatible avec n’importe quelle charte ou instrument de mesure.
printv5-1

Si le périphérique est CMJN, on aura bien évidement la possibilité de régler finement les paramètres de séparation.
printv5-2

Les utilisateurs les plus exigeants trouveront même ici le moyen de limiter leur profil ou de modifier la compression du mode perceptif.
printv5-3

Intégration avec Catch

basICColor Print 5 est maintenant intégré avec le logiciel de mesure de basICColor Catch : un simple bouton permet d’envoyer les mesures vers le logiciel de création de profil ICC.

Illuminant personnalisé

Par défaut, les logiciels de création de profils ICC d’imprimantes optimisent les profils ICC pour une observation des impressions sous l’illuminant théorique D50. Il est possible de modifier cet illuminant de référence. C’est particulièrement utile lorsque l’on connait les conditions réelles d’observation. La version 5 permet maintenant de charger la mesure d’une lumière en emission pour l’utiliser comme illuminant.

Optimisation et correction des mesures

BasICColor print 5 embarque la technologie déjà utilisé dans basICColor Improve pour la correction et l’optimisation automatique des mesures. Cela permet de corriger les erreurs de mesure induites par les instruments manuels comme l’X-Rite i1 Pro. Cela est aussi très utile pour compenser certains défauts de répétabilité ou d’homogénéité – courants – avec les systèmes d’impression laser. Cette fonction est bien évidement désactivable.

Nouveau moteur de profilage

Tout les logiciels de création de profils ne se valent pas, loin de là. basICColor Print 5 progresse encore. D’après nos tests, les améliorations portent sur les intentions de rendu colorimétrique et perceptive.
La différence est subtile mais nous avons constaté une amélioration dans le rendu des couleurs très saturées. La modulation dans les couleurs sombres et saturées est aussi meilleure. Nous avons par ailleurs remarqué que le mode perceptif avait moins tendance a éclaircir les images, notamment sur les media à dynamique restreinte (papiers mat ou fine art).

Nouvelles intention de rendu

L’ICC ne prévoit dans ses spécifications que trois intentions de rendu pour les profils de sortie (imprimante) : Perceptif, Saturation et Colorimétrique. En fonction de l’utilisation de la “gestion” du point blanc, le mode colorimétrique peut être relatif ou absolu.
basICColor Print offre quatre autres intentions de rendu supplémentaires, dont deux nouvelles avec la v5 :

– Blackpoint Compensation
Offre un rendu similaire au colorimétrique relatif avec la compensation du point noir d’Adobe. Cela permet d’utiliser la compensation du point noir sur les systèmes ne l’ayant pas intégré. On pense là particulièrement aux contrôleurs Fiery qui pilotent bon nombre de copieurs ou de presses numériques.

– Reference profile
Il est possible d’optimiser un profil de sortie pour un espace source particulier. Les profils ICC ne sont pas tout à fait indépendants. La transformation de l’intention de rendu perceptuelle est optimisée pour un “espace » de référence. Si l’on utilise un espace source toujours identique, cette option permet d’optimiser le profil d’impression pour cette source. Attention : si le profil se comporte alors un peu mieux pour cette source, il sera moins bon pour les autres espaces.

– Absolute Compression
Similaire au mode colorimétrique absolu, il va chercher à preserver la précision colorimétrique. Toutefois, contrairement au mode “classique », celui-ci preserve les hautes et les basses lumières. L’axe des gris n’est pas modifié et le point blanc n’est pas simulé.

– Minimal Compression
Ce mode est très proche de l’intention de rendu “colorimétrie absolue” mais permet de preserver la modulation dans les hautes lumières proches du point blanc et réciproquement les basses lumière proches du point noir. Contrairement au colorimétrique absolu, ce mode n’opère pas de simulation du point blanc de l’espace source dans l’espace de destination. Ce mode permet d’adapter des images d’un espace vers un autre à condition que ceux-ci ne présentent pas d’écart de gamut important. Typiquement utile pour transformer des images Fogra 39 en Fogra 51 tout en utilisant le noir maxi de l’espace de destination.
Ce mode ne doit jamais être utilisé lorsque l’on transforme les données vers un espace plus petit.

Conclusion

Cette révision du logiciel ne bouleversera pas la gestion des couleurs ICC, mais avec ses nouveautés et améliorations, basICColor démontre tout son savoir-faire, que les plus exigeants sauront apprécier.